Découvrez l’histoire LGBTQ de Los Angeles

LA Pride 1980

LA Pride 1980 | Photo : ONE National Gay and Lesbian Archives at the USC Libraries, Facebook


Los Angeles a une longue histoire d’acceptation et d’avancées révolutionnaires dans le mouvement LGBTQ, dont la première parade LGBTQ du monde ayant eu lieu en 1970. Avec une communauté LGBTQ dynamique et active, la Cité des Anges fête le mois de l’héritage LGBTQ au mois de juin, tous les ans. Explorez Los Angeles à travers le prisme de l’histoire pionnière du mouvement LGBT de L.A.

El Pueblo Historical Monument



Il est bien connu que Los Angeles dispose d’une forte influence espagnole – nous faisions partie du Mexique jusqu’en 1850. Mais, saviez-vous que El Pueblo de Los Angeles s’appelait autrefois Yang Na et que sont peuples étaient sympa avec le mouvement LGBT ? Les premières tribus de L.A. qui ont peuplé la région, les Tongva, croyaient aux mariages homosexuels, au style de vie des transsexuels et que l’homosexualité se déterminait in utero. Les Tongva fêtaient les homosexuels comme étant des personnes à “double esprit” et pensaient qu’ils avaient un don. Sur la place, cherchez la plaque Yang Na au sol.

Merced Theatre

Merced Theatre



Situé juste au Sud d’El Pueblo du monument de Los Angeles, l’historique Merced Theatre avait à l’origine été construit pour le divertissement familial, mais ferma en 1877 à cause du virus de la variole. Lorsqu’ils ont rouvert vers la fin du 19ème siècle, les clubs de sexe victoriens étaient les seules organisations qui pouvaient se permettre de payer le loyer. C’est vrai, le Merced était le premier lieu pornographique de L.A. En avril 2013, il a été annoncé que le Merced deviendrait le nouveau domicile de Cityview, la chaîne de télévision à accès public de la ville de Los Angeles sur Channel 35.

Los Angeles City Hall



En plus de son rôle en tant que centre du gouvernement de notre ville et domicile des bureau du maire et du conseil municipal, l’emblématique Los Angeles City Hall a également accueilli les premières organisations caritatives et politiques pro-LGBT du monde. Le Municipal Elections Committee of Los Angeles (MECLA) a été le premier groupe d’activistes financiers à occuper l’espace du bâtiment pour combattre le Briggs Initiative. Si vous ne savez pas ce que c’est, visualisez le film célèbre de 2008 Milk, avec Sean Penn récompensé d’un Oscar pour son rôle en tant que politicien et activiste pour les droits des homosexuels, Harvey Milk.

Millennium Biltmore Hotel



Ouvert en 1923, le monument du Millennium Biltmore Hotel a accueilli un bar très convivial pour la communauté homosexuelle lors des deux guerres mondiales et était le lieu d’une première étape-clé pour l’avancée des droits des homosexuels. En 1971, le Biltmore a accueilli la conférence des psychologues et psychiatres internationaux, qui allait déclarer une thérapie à électrochocs comme étant la “cure” contre l’homosexualité. La réunion a été perturbée par le Gay Liberation Front, qui a efficacement force l’un des premiers dialogues entre des professionnels de la santé mentale et la communauté homosexuelle. Deux ans après cet incident, l’“homosexualité” a été retirée en tant que maladie mentale après des décennies d’ostracisme et de classification officielle erronée.

ONE National Gay & Lesbian Archive



Situé sur le campus de l’Université du Sud de la Californie (USC), ONE National Gay & Lesbian Archive est la plus grande bibliothèque de recherche du monde dédiée à l’honneur et aux archives de l’histoire LGBT. Le musée de deux étages sert de capsule témoin des années historiques de la culture "queer" et fonctionne également en tant que centre de la communauté homosexuelle du centre-ville de L.A. – accueillant des expositions, des salons d’art et des projections cinématographiques pour les étudiants de l’USC et les gens de Los Angeles.

Main image for guide_item titled
The Woman's Building in Downtown L.A. ca. 1978 | Photo courtesy of The Woman's Building Archive, Wikipedia

THE WOMAN'S BUILDING

Fondé en 1973 par l’artiste Judy Chicago, la designer graphique Sheila de Bretteville et l’historienne en art Arlene Raven, le Feminist Studio Workshop (FSW) était l’une des premières écoles d’art indépendantes pour les femmes du pays. FSW a d’abord ouvert dans un espace à proximité du parc MacArthur qu’elles ont nommé The Woman's Building, un hommage à un bâtiment conçu par l’architecte pionnière Sophia Hayden lors de la World's Columbian Exposition de 1893. FSW a aidé les femmes a développé leurs compétences et connaissances artistiques hors de l’environnement éducatif traditionnel et a organisé, parrainé et encouragé de nombreux programmes, activités et groupes d’artistes. Décrit par la Los Angeles Conservancy en tant que "pierre angulaire de la culture lesbienne et féministe de la fin du vingtième siècle", le Woman's Building est devenu une "Mecque féministe", hébergeant d’autres organisations importantes, telles que Sisterhood Bookstore, l’Associated Women's Press, des chapitres locaux de la National Organization for Women and the Women's Liberation Union et trois galeries : Womanspace Gallery, Gallery 707 et Grandview. En 1975, FSW a déménagé vers un entrepôt sur Spring Street dans le centre-ville de L.A. FSW a fonctionné dans ce bâtiment jusqu’à la fermeture du centre en 1991.

Main image for guide_item titled
20th annual Noche De Las Memorias | Photo courtesy of The Wall-Las Memorias, Facebook

Las Memorias AIDS Monument - Lincoln Park

Fondé par Richard L. Zaldivar en décembre 1993, The Wall-Las Memorias Project sert les communautés à faibles revenus et difficiles de tout Los Angeles – les membres de la communauté éducative sur l’importance du VIH/SIDA, la prévention contre l’abus de substances et la construction de la communité au sein de la communauté LGBT. En 2004, Zaldivar a réalisé sa vision pour un monument pour commémorer ceux qui sont morts du SIDA en offrant un lieu de mémoire et de guérison. Situé à Lincoln Park, Las Memorias AIDS Monument est le premier monument du SIDA publiquement financer dans le pays. Le monument de 9000 pieds² est composé d’une voûte et de huit panneaux en acier inoxydable -  six panneaux présentent des œuvres murales d’artistes de la Californie du Sud et deux panneaux en granite affichent les noms des 8000 personnes mortes du SIDA. Chaque année, de nouveaux noms sont ajoutés aux panneaux lors d’une cérémonie spéciale, Noche De Las Memorias (Nuit des souvenirs) qui a lieu lors de la journée mondiale contre le SIDA, le 1er décembre.

Catch One

Jewel’s Catch One - UNION



Situé à Arlington Heights au bord de Koreatown, UNION est l’une des meilleures discothèques de L.A. Présentant des talents internationaux avec un accent sur la diversité, UNION accueille tout le monde allant de A Club Called Rhonda à Boiler Room, Soulja Boy et Die Antwoord. UNION était à l’origine connu sous le nom de Jewel’s Catch One, ouvert en 1973. Jewel’s était la première boîte de nuit gay et lesbienne pour afro-américains du pays. Lors de son exploitation sur 40 ans du club, le propriétaire Jewel-Thais Williams a accueilli des légendes telles que Rick James, Madonna et le "Queen of Disco", Sylvester. Pour honorer ses contributions à la communauté LGBT, Thais-Williams a été nommé le Grand Marshall du 2016 LA PRIDE Parade & Festival à West Hollywood.

The Black Cat



The Black Cat à Silver Lake est exactement ce que vous souhaitez d’un bar local : chaleureux et accueillant, du personnel attentive, un design magnifique, de la bonne bouffe et des cocktails. Mais The Black Cat est bien plus qu’une taverne animée de quartier. The Stonewall Inn à New York est largement vu en tant que lieu ignition qui a provoqué la fierté LGBT. Cependant, le Black Cat original était un site de démonstration de paix qui a eu lieu le 11 février 1967 – deux ans et demi avant les émeutes de Stonewall en 1969. Une plaque montée sur l’extérieur de The Black Cat déclare que c’est "le lieu de la première démonstration des droits civils LGBT documentée de la nation". En 2008, la ville de Los Angeles a reconnu The Black Cat en tant que monument historique et culturel nº939.

La démonstration commémorée par la plaque a résulté de descentes policières ayant eu lieu le soir du Nouvel An de 1967 au The Black Cat et d’autres bars gays de la région. L’un des organisateurs et peut-être le dernier survivant ayant participer à cette démonstration historique, Alexei Romanoff est le Grand Marshal de 2017 LA Pride.

The Mattachine Steps



Officiellement connu sous le nom de the Mattachine Steps depuis 2012, au premier aperçu c’est une simple section de l’escalier de Cove Avenue près de Silver Lake Boulevard. Mais ce qu’il représente est quelque chose à ne pas négliger. L’été 1948, l’activiste gay Harry Hay a clandestinement débuté un groupe appelé "Bachelors Anonymous" dans une résidence privée de Silver Lake au 2328 Cove Ave. En 1950, le collectif d’hommes est devenu la première organisation gay officielle d’Amérique, la Mattachine Society. Mattachine était une inspiration en tant que force majeure du mouvement de la libération gay – non seulement à Los Angeles, mais également dans tout le pays.

The Village at Ed Gould Plaza



The Village at Ed Gould Plaza est une extension artistique du L.A. Gay & Lesbian Center. The Village est plus qu’un lieu où les gays peuvent faire appel à une aide juridique, financière et éducative -  c’est un lieu où les homosexuels peuvent se divertir. Domicile du Lily Tomlin/Jane Wagner Cultural Arts Center, The Village dispose de deux théâtres et de galeries liées. Les expositions de la galerie sont toujours gratuites et ouvertes au public, et le programme de théâtre récompensé se vante des talents LGBTQ superstars et de pièces en première mondiale.

Main image for guide_item titled
Photo courtesy of Celebration Theatre

Celebration Theatre



Fondé en 1982, le Celebration Theatre est le plus ancien théâtre gay et lesbien qui produit de manière constante aux États-Unis. The Celebration a été le lieu de naissance du monument musical, Naked Boys Singing, et a présenté des offres théâtrales extraordinaires pendant plus de deux décennies et demies. Lors de ces dernières années, le Celebration a été décoré de nombreuses fois par les récompenses convoitées des arts du théâtre. Les œuvres ici ne sont pas uniquement gays, elles sont de cinq étoiles !

ONE Archives Gallery & Museum



Situé à West Hollywood, ONE Archives Gallery & Museum est le deuxième établissement de ONE Archives à USC et est ouvert au public, avec des expositions tournantes qui affichent plus de 2 millions d’objets historiques appartenant à ONE.

Main image for guide_item titled
Photo courtesy of Save The Factory, Facebook

THE FACTORY - The Robertson

Ce bâtiment historique sur Robertson Boulevard à West Hollywood a été construit en 1929 pour la Mitchell Camera Company. Certains des plus grands films de l’histoire ont été tournés sur des caméra Mitchell conçues et construites dans cette usine, dont Citizen Kane, Casablanca et Singin' in the Rain. En 1967, l’usine est devenue The Factory, une boîte de nuit huppée avec des investisseurs tels que Paul Newman et Peter Lawford de "Rat Pack". The Factory a à nouveau été transformée en 1974 lorsqu’elle est devenue la légendaire boîte gay, Studio One. Faisant désormais partie du plan d’un développeur pour un projet mixte de 252000 pieds² appelé Robertson Lane, le bâtiment est actuellement le domicile de The Robertson Nightclub. The Factory a été ajouté au registre des ressources historiques de Californie et est désormais éligible au registre national des lieux historiques.

Will Rogers State Beach

Will Rogers State Beach



C’est la plage gay non officielle de Los Angeles, mais une visite de Will Rogers State Beach prouvera que cette plage de sable locale est officiellement divertissante au soleil. Nommée "Ginger Rogers Beach", Will Rogers accueille les corps muscles pour jouer au volleyball et les hommes matures à se détendre et à bronzer – des gays de toutes les formes et de toutes les tailles sont accueillis ici depuis les années 1950. C’est un lieu parfait l’été en semaine pour quelques R&R, et les weekends offrent des fêtes pour danser sur la plage.

Main image for guide_item titled
"4x4: LatinX New Works," part of the 2017 BEHOLD! Queer Arts Series | Photo courtesy of Highways Performance Space

HIGHWAYS PERFORMANCE SPACE

Décrit comme étant "le centre le plus audacieux du Sud de la Californie pour les nouveaux spectacles", Highways Performance Space a été fondé en 1989 et continue d’être une force leader en offrant une perspective culturelle diverse aux résidents de la Californie du Sud. Highways continue d’être un centre culturel alternative important de Los Angeles qui encourage les artistes radicaux des diverses communautés à développer et présenter des œuvres innovantes. Le Los Angeles Times a salué Highways en tant que “centre de théâtre expérimental, de danse, de one man show et autres spectacles multimédias”.