Le Millennium Biltmore Hotel : l’histoire d’un emblème de Los Angeles

Main image for article titled Le Millennium Biltmore Hotel : l’histoire d’un emblème de Los Angeles
The Galleria | Photo courtesy of Millennium Biltmore Hotel

Il est difficile de se dire que juste après le passage au 20ème siècle, Los Angeles était une petite ville mieux connue pour ses réserves de pétrole, ses orangeraies et ses grandes étendues de terre. En plus du beau temps tout au long de l’année, il y avait très de chose à faire ici et c’est ce qui a attiré les premières entreprises de production de films et fuir la côte Est. Au début, elles venaient de temps en temps pour éviter les mois froids d’hiver, mais se elles sont ensuite installées à temps complet. L.A. est rapidement devenue le cœur du secteur et a fait l’expérience d’un boom au niveau de la population. Toutefois, elle était encore assez jeune aux yeux du reste du pays. À une époque, lorsque la région était encore en cours de développement et à la recherche de son identité, l’arrivée du grand Millennium Biltmore Hotel en 1923 a été une "déclaration au reste du monde, quant au fait que Los Angeles avait atteint le statut de métropole américaine". Son impact était indéniable et sa grandeur ferait partie intégrante de l’histoire de notre ville.

Property of Discover Los Angeles
Opening gala (1923) | Photo courtesy of Millennium Biltmore

À l’origine ouvert sous le nom de Los Angeles Biltmore Hotel le 1er octobre 1923, les fêtes ont commencé presque immédiatement, à une échelle que très peu avait pu expérimenter auparavant. Le soir suivant, 3000 personnes entrèrent dans l’hôtel pour profiter d’une soirée qui incluait les sommités d’Hollywood telles que le patron de studio Jack Warner, Cecil B. DeMille, Mary Pickford et la starlette Myrna Loy. C’était une telle histoire que les invités reçurent le service d’un dîner composé de sept plats, accompagné de la sérénade de sept orchestres dans toute la Galleria et les salles de bal scintillantes de l’hôtel. Et, avec une touche légèrement surréaliste qui semblait directement sortie d’un film, la symphonie musicale était accentuée par les chants de canaries.

Ce fut loin d’être le seul évènement élégant du Biltmore. À ce stade de l’histoire de la ville, le centre-ville de Los Angeles était le centre de son divertissement et le quartier des théâtres continuait de prospérer le long de Broadway. La plupart des scènes des années 1920 ont eu lieu au Biltmore, avec les stars les plus glamours de cette époque, allant de Gloria Swanson à Theda Bara. Même si c’était l’époque de la Prohibition, la Gold Room de l’hôtel agissait en tant que bar clandestine avec une porte cachée pour aider les fêtards à éviter la police (et souvent la presse et les paparazzi) avec une sortie sur Olive Street. La porte existe encore – elle est connectée à une pièce avec un comptoir en bois, des patères et des toilettes – même si la sortie sur Olive a été scellée par un mur de briques. La suite présidentielle – un chambre spacieuse qui a reçu six présidents des États-Unis, des membres de familles royales et de célèbres gangsters comme Bugsy Siegel et Al Capone – dispose encore d’une cachette pour cacher de l’alcool, resté illégal dans la plupart de L.A. jusqu’en 1933.

Property of Discover Los Angeles
The Galleria at the Millennium Biltmore stands in for the Chevrolet lobby in the “Mad Men” Season 6 episode, “For Immediate Release.” | Photo courtesy of “Mad Men,” Facebook

Depuis le début, le Biltmore a été un arrière-plan pour Hollywood, et l’hôtel est largement impliqué par cette histoire. Lors de sa première année, il était déjà le lieu de tournage du film Triumph de DeMille en 1924. Il continuera de s’offrir pour des scènes de film, principalement ceux qui essaient de capturer le passé, comme Ocean's 11 (1960), The Sting (1973), Chinatown (1974) et Bugsy (1991) ainsi que la série télévisée Mad Men.

À cause de son élégance, l’hôtel a été le lieu préféré pour se rencontrer et célébrer dans les années 1920 et 1930. Que ce soit une vedette qui sorte en ville ou les studios qui organisent une grande fête, le Biltmore était "the place to be". Même la soirée pour l’ouverture du Grauman’s Chinese Theatre (désormais connu sous le nom de TCL Chinese Theatre), situé de l’autre côté de la ville à Hollywood, a eu lieu ici. En fait, de nombreux évènements très importants de l’histoire d’Hollywood ont eu lieu au Biltmore. En 1927, l’Academy of Motion Picture Arts and Sciences (AMPAS) est née lors d’une rencontre dans la Crystal Ballroom de l’hôtel. La légende raconte que le designer Cedric Gibbons de la grande production MGM a même esquissé la première statue de l’Oscar sur l’une des serviettes de table de l’hôtel.

Property of Discover Los Angeles
Walt Disney and Shirley Temple at the 1939 Oscars | Photo courtesy of Millennium Biltmore Hotel

Il semble désormais uniquement approprié que la cérémonie des Oscars actuelle est lieu ici. Après deux années aux hôtels Roosevelt (1929) et Ambassador (1930), l’Academy Awards est venue au Biltmore. Elle a eu lieu dans la Biltmore Bowl, une salle de bal qui a été ajoutée à l’hôtel original en 1928 et la plus grande – approximativement trois fois plus large et plus longue que les autres et pourrait accueillir près de 1000 hôtes. Les Oscars reviendront en 1935-39 et 1941-42. Par conséquent, le nombres de stars qui ont franchi ses portes est stupéfiant. Clark Gable, Spencer Tracy, Jimmy Stewart et Gary Cooper ont tous gagné leurs Oscars ici. Tout comme Bette Davis, Joan Fontaine, Ginger Rogers et Claudette Colbert. Le Biltmore est le lieu où It Happened One Night (1934) a établi un record en recevant le plus grand nombre d’Oscars – meilleure photo, meilleur directeur, meilleur scénario, meilleur acteur et meilleure actrice. Claudette était tellement convaincue qu’elle ne gagnerait pas qu’elle s’est rendue à Union Station pour prendre le train et qu’elle a été rappelée au Biltmore pour accepter sa récompense. Ce ne sont que quelques moments de l’histoire de ces jours glorieux. Pour tous ceux qui aiment les films des années 1920 et 1930, le Biltmore est une terre sacrée.

Une fois que vous aurez vu le Biltmore, vous comprendrez pourquoi il était – et est encore – si adoré. C’est une œuvre d’art à lui tout seul. John McEntee Bowman, le fondateur de l’hôtel, voulait le meilleur du meilleur dès le départ. Il a déjà eu un franc succès avec des hôtels à New York et dans des lieux exotiques comme Cuba, et a vu le futur de Los Angeles. Bowman a engagé la société d’architecture de Schultze & Weaver, qui a également conçu le Jonathan Club exclusive dans le centre-ville de L.A., pour bâtir son œuvre. L’homme responsable des ornements décoratifs à l’intérieur de l’hôtel est le génie italien Giovanni Battista Smeraldi, qui était reconnu pour son travail sur deux des bâtiments les plus célèbres du monde – la Maison Blanche et le Vatican – lorsqu’il lui a été confié de travailler sur le Biltmore.

Property of Discover Los Angeles
Rendezvous Court at Millennium Biltmore | Photo courtesy of Frank Hsu Flickr

Inspirées par la renaissance italienne et espagnole partout où vous regardez, les trois tours de l’hôtel s’étendent au-dessus des salles de bal pour offrir aux hôtes une vue de Pershing Square de l’autre côté de la rue. Avec plus de 1000 chambres lorsqu’il a été construit, toute avec leur propre salle de bain (un véritable luxe à cette époque), il était le "plus grand et le plus haut" hôtel de l’Ouest de Chicago. L’entrée originale, désormais appelée la Rendezvous Court, vous rappelle une cathédrale espagnole. Sa hauteur de trois étages avec des murs et des arches en travertin qui croisent un plafond voûté. Deux luminaires en bronze importés d’Italie sont suspendus aux nervures du plafond. Il y a des gravures élaborées partout où vous regardez et la pièce est complétée par de la peinture qui met l’accent sur de l’or 24 carats. Il n’est pas difficile de penser à toutes les personnes qui ont traversé cette grande pièce et monté ce double escalier pour atteindre le reste de l’hôtel. Ce genre d’accueil vous fait comprendre pourquoi le Biltmore était connu sous le nom de "Host of the Coast."

Property of Discover Los Angeles
The Crystal Ballroom at Millennium Biltmore Hotel | Photo courtesy of Michael Chen, Flickr

Après les marches et les ascenseurs, on entre dans la Galleria, un hall de 350 pieds de long qui est aussi spectaculaires que les grandes pièces qu’il connecte. La pièce la plus connue est la Crystal Ballroom. Elle était simplement appelée "The Ballroom" lorsqu’elle a été construite, puis a reçu le nom de "Blue Room" avant d’obtenir le nom de ses deux chandeliers de cristal autrichiens. Ils sont si délicats qui le personnel doit grimper pour les nettoyer (plutôt que de les décrocher) et doivent le faire en deux partie "comme un oignon". Les lumières, qui donnent à la pièce un éclairage doux, sont au centre d’un plafond en forme de dôme concave couvert d’une seule toile peinte à la main par Smeraldi. C’est uniquement le début de la grandeur. Tout autour de la pièce, des colonnes couleur crème se tiennent entres des balcons et des portes à la française. Trois grandes fenêtres se tiennent en haut de la pièce et atteignent presque le plafond. Elle peut accueillir 700 personnes assises, mais la Tiffany Room du Biltmore est juste à côté et peut s’ouvrir afin d’offrir plus d’espace pour la salle de bal principale.

Property of Discover Los Angeles
The Emerald Room at Millennium Biltmore Hotel | Photo by Kimberly Truhler

L’Emerald Room est très différente et reste l’un des pavillons de chasse. Son plafond semble avoir été construit de poutres de bois sombre (mais apparemment la plupart des choses sont construite en plâtre) et est peint avec de nombreux motifs d’animaux, dont différents chiens entre chaque colonne, qui semblent être un clin d’œil de Smeraldi. Comme pour la Crystal, le nom de l’Emerald Room a évolué au fil des années. Elle était autrefois appelée la "Dining Room" principale pour le Biltmore, puis elle a été renommée la "Renaissance Room" avant de porter son nom actuel. L’un des titres de gloire de l’Emerald Room est que c’était la salle de Lyndon B. Johnson pendant la Democratic National Convention de 1960, qui a eu lieu dans l’hôtel. De même, la Music Room – désormais la salle de travail de l’hôtel – était la salle de crise de l’opposant de Johnson et du futur président, John F. Kennedy. On peut imaginer les pages se tourner frénétiquement entre les campagnes, avec Adlai Stevenson dans la Gold Room de l’hôtel, pendant cette convention historique.

Property of Discover Los Angeles
The Gold Room at Millennium Biltmore Hotel | Photo by Kimberly Truhler

La Gold Room a une autre connexion avec un autre acteur très important de l’histoire de plus de 90 ans de l’hôtel Biltmore. L’un de ses propriétaire, Baron Long, a commencé en tant que "petit escroc à un acteur important dans les discothèques, les hôtels et les courses hippiques". Il était un partenaire d’Agua Caliente, un centre de jeux de luxe de Tijuana, où l’élite se rendait pour séjourner et jouer sans limite lors de l’époque de la Prohibition. C’est là que la jeune Margarita Cansino – plus tard mondialement connue sous le nom de Rita Hayworth – a d’abord été découverte lorsqu’elle dansait là-bas avec son père. Parmi les habitués de l’Agua Caliente, on retrouvait Louis B. Mayer, Clark Gable, Jean Harlow, Charlie Chaplin et Gloria Swanson.

Suite à l’abrogation de la Prohibition en 1933, le pays était libre de boire à nouveau. Long acheta le Biltmore et ramena ses hôtes dans le centre-ville de Los Angeles. Il a même ajouté des touches d’Agua Caliente au Biltmore. Ce qui était autrefois connue sous le nom de "Palm Room" a été décorée et nommée la Gold Room pour sa pièce dans le centre de jeux mexicain où des paris à un million de dollars étaient placés. La Gold Room du Biltmore est rapidement devenu le premier lieu des soirées arrosées.

Vous ressentez un peu de son histoire lorsque vous marchez dans l’hôtel et qu’il continue de vous émerveiller de son opulence. Il était décrit comme ayant "du luxe occultant du luxe" par le Los Angeles Times lorsqu’il a été construit et que rien n’a changé. C’est comme si un rêve d’y séjourner, surtout avec sa piscine intérieure originale et son hammam, et le sera encore plus lorsque les rénovations seront terminées en 2016.

Property of Discover Los Angeles
Gallery Bar and Cognac Room | Photo courtesy of Millennium Biltmore, Facebook

Même si vous ne réservez pas, une visite est un incontournable. Il y a deux merveilleux restaurants sur place, le Smeraldi's et la Bugis Street Brasserie, ainsi que le Gallery Bar et Cognac Room pour une soirée à cocktails. Pour un après-midi agréable, le thé traditionnel servi dans la Rendevous Court est bien connu et est devenu si populaire que d’autres hôtels ont également le leur. Et si vous aimeriez profiter d’une visite historique du Biltmore, le Los Angeles Conservancy en offre une à 14h00 le dimanche – cliquez ici pour effectuer votre réservation. L’hôtel est un tel monument à Los Angeles, qu’il a été déclaré monument historique en 1969.

Il y a eu plus de travaux de rénovation et de restauration dans le centre-ville de Los Angeles lors de ces dernières années, et par conséquent c’est devenu un lieu phare. Parce que le Biltmore se trouve à proximité de nombreuses attractions culturelles, comme le Walt Disney Concert Hall, l’Ahmanson Theater et le musée d’art contemporain (MOCA), il continue d’être une destination populaire.

Il y a tant de chose à aimer dans cette histoire et vous pouvez ressentir tant d’époques à travers ses murs. Les années 1920 et 1930 ont vu le début d’une relation glamour avec Hollywood – sur et hors des écrans – qui continue encore aujourd’hui. Cette même période a vu le romantisme de la Prohibition et l’âge du Jazz. Les années 1940 ont vu l’hôtel jouer un rôle patriotique lorsqu’il a accueilli les soldats de la Seconde Guerre Mondiale. Les années 50 ont ramené les hôtes qui voulaient effectuer des célébrations avec style. Et la décennie suivante a connu le début de Camelot dans l’hôtel avec John F. Kennedy et la Democratic National Convention de 1960 qui a apporté de l’idéalisme à une nouvelle ère.

Ce sentiment inspirant n’a pas quitté le Biltmore. C’est une œuvre architecturale qui offre aux hôtes et aux visiteurs l’élégance de nos temps modernes.

Bienvenue au Millennium Biltmore Hotel.