Découvrez l’art asiatique et l’histoire américano-asiatique dans les musées de L.A.

Les musées de L.A. exposent des collections d’art asiatique de renommée mondiale ainsi que des artéfacts culturels issus de la culture américano-asiatique.
Célébration de la lune de mi-automne dans le jardin Chinois | Crédit Photo de The Huntington Library, Facebook

Allant d’art antique aux œuvres contemporaines, les musées de Los Angeles exposent des collections de renommée internationale d’art asiatique et sur l’histoire culturelle américano-asiatique.

Japanese American National Museum



Situé dans le quartier historique du centre-ville, Little Tokyo, le Japanese American National Museum (JANM) est dédié à l’encouragement de la compréhension et de l’appréciation de la diversité ethnique et culturelle en partageant l’expérience nationale et internationale d’hôtes américano-japonais. JANM est le plus grand musée aux États-Unis dédié au récit de l’histoire des américains des ancêtres japonais par le biais d’expositions historiques et artistiques. Faites l’expérience de 130 ans d’histoire américano-japonaise grâce à l’exposition permanente : Common Ground: The Heart of Community. Voyagez à travers le temps en commençant avec l’incarcération de la première génération, ou Issei, de pionniers dans des camps de concentration lors de la deuxième guerre mondiale jusqu’à aujourd’hui.

En exposition jusqu’au 28 octobre, hapa.me – 15 years of the hapa project est la continuité du projet artistique de Kip Fulbeck, qui a commencé en 2001, à photographier des personnes qui s’identifient en tant que “hapa” – descendant métissés des îles du Pacifique et de l’Asie – grâce à la sensibilisation et l’acceptance positive de l’identité multiculturelle.

Exposition “Journeys” au Chinese American Museum | crédit Photo de Michael Locke, Flickr

The Chinese American Museum



Le Chinese American Museum (CAM) est le premier musée de Californie du Sud dédié à l’analyse de la diversité culturelle et ethnique des États-Unis d’Amérique en partageant l’expérience et l’histoire américano-chinoise. Symboliquement situé dans la dernière structure survivante du Chinatown original de Los Angeles, CAM cherche à favoriser une meilleure compréhension et une meilleure appréciation de l’héritage culturel riche et les contributions durables des américains chinois à Los Angeles. L’exposition permanente : Origins: The Birth and Rise of Chinese American Communities in Los Angeles, offre un aperçu de la croissance et du développement des enclaves américaines chinoises de Downtown L.A. à la San Gabriel Valley. Au fil des ans, CAM s’est avéré être une ressource culturelle excellente pour les visiteurs et les locaux.

Ouverture en mai 2018, Don’t Believe the Hype: LA Asian Americans in Hip Hop analyse le hip hop dans le Grand Los Angeles en tant que lieu de résistance, refuge et réinvention des communautés américano-asiatiques d’aujourd’hui. Don’t Believe the Hype rassemble 14 des américains asiatiques les plus historiques et importants dans le mouvements hip-hop de L.A.

Rendu Photo de Korean American National Museum

Korean American National Museum



Situé au cœur de l’une des plus grandes communautés américano-coréennes du pays, le Korean American National Museum a été établi afin d’interpréter et de préserver l’histoire, la culture et les accomplissements américano-coréens. Ce musée est modeste en termes de taille mais grand pour sa dévotion quant à tout ce qui est en relation avec la Corée. Les expositions vont des petites entreprises aux pratiques spirituelles américano-coréennes, ainsi que l’art et l’histoire. Avec un accent mis sur comment les coréens ont eu un impact sur Los Angeles et vice versa, le musée offre un point de vue approfondie sur l’histoire et la communauté de Koreatown.

Situé à l’intersection de 6th Street et Vermont Avenue, le futur domicile du Korean American National Museum fait partie d’un projet polyvalent établi sur sept étages. L’ouverture du musée de 30000 pieds² de deux étages est prévue pour 2019.

Wu Bin, "Ten Views of a Lingbi Stone" China, Dinastie Ming , Wanli reign, 1610, © Ornan Rotam, crédit Slyph Editions

Los Angeles County Museum Of Art (LACMA)



Le plus grand musée artistique des États-Unis occidentaux, Los Angeles County Museum of Art (LACMA) se vante d’une impressionnante collection d’art asiatique et des îles du Pacifique, dont des régions de Chine, du Japon, de Corée, d’Asie du Sud et du Sud-Est et du Pacifique. En premier lieu, LACMA met en vedette un Pavillon dédié à l’art japonais, ainsi que toute une aile à l’art coréen dans le Hammer Building. Ces œuvres d’Orient importantes couvrent une vaste gamme de périodes historiques allant de l’antiquité à l’ère contemporaine. La collection asiatique et des îles du Pacifique est l’une des principales raisons pour lesquelles LACMA attire plus d’un million de visiteurs par an et a obtenu une renommée internationale.

NOTE : le Pavilion for Japanese Art a fermé en février 2018 pour un projet de remise en l’état de deux ans. 

Moon Bridge à The Huntington Library | Crédit Photo de vgm8383, Flickr 

Huntington Library, Art Collections, & Botanical Gardens



L’un des plus grands centres culturels, de recherche et éducatifs du monde, les Huntington Library, Art Collections and Botanical Gardens présentent des jardins sur des thèmes du monde à découvrir absolument. Avec des curiosités qui engagent tous les sens, l’Huntington est une exposition qui évolue sans cesse avec une scène colorée à couper le souffle. Parmi les attractions les plus populaires se trouvent les jardins chinois et japonais. Le jardin chinois, appelé Liu Fang Yuan ou le jardin des parfums fleuris par les chinois, offre un aperçu sur le style traditionnel des jardins savants de Suzhou en Chine. Le complexe de jardins est complété par des pavillons, un salon de thé et des boutiques à thé, des ponts en pierre et des cascades qui, ensemble, forment une scène qui évoque la tranquillité. Le jardin japonais a fêté son centième anniversaire en avril 2012 et dispose d’un pont de percussions, une demeure japonaise, un jardin zen traditionnel, une énorme cour de bonzaïs et un salon de thé cérémonial ainsi qu’un jardin à thé.

USC Pacific Asia Museum | Crédit Photo de Michael Locke, Flickr

USC Pacific Asia Museum



L’une des seules quatre institutions des États-Unis dédiées aux arts et à la culture d’Asie et des îles du Pacifique, l’USC Pacific Asia Museum dispose d’une collection de plus de 15000 objets, s’étendant sur plus de 4000 ans de la région de Perse aux îles du Pacifique. Depuis 1971, le musée cherche à approfondir la compréhension interculturelle en s’axant sur les arts classiques et contemporains d’Asie et des îles du Pacifiques. Accueillie dans le bâtiment Grace Nicholson à Pasadena, l’architecture inspirée du style chinois est un Monument Historique de l’État de California enregistré. La cour du musée est inspirée des jardins classiques de Chine, où l’architecture est en harmonie avec la nature. Des dragons, les bêtes mythiques les plus importantes, peuvent être observés perchés sur les extrémités du toit. Des fleurs de lotus et de pivoine sont éparpillées partout, offrant un festin visuel aux yeux de tous les visiteurs.

Exposée jusqu’au 10 juin, Winds from Fusang: Mexico and China in the Twentieth Century est la première exposition majeure sur l’influence et les artistes mexicains non analysés jusqu’ici sur le développement de l’art en Chine au vingtième siècle. L’exposition, sa publication et les programmes publics présenteront les liens transpacifiques entre les communautés créatives du Mexique et de Chine lors du siècle dernier.

Norton Simon Museum



Ayant reçu le nom de l’industrialiste et philanthrope milliardaire, le Norton Simon Museum de Pasadena accueille une collection de près de 12000 objets qui inclut la seule peinture de Raphael sur la côte Ouest, trois portraits de Rembrandt, six superbes peintures de Van Gogh, plus de cent œuvres de Degas et une importante collection de sculptures d’Inde et d’Asie du Sud-Est qui s’étend sur plus de 2500 ans avec les plus belles créations culturelles du monde.

Actuellement au Norton Simon, In Search of New Markets: Craft Traditions in 19th Century India explore les sources et les pratiques historiques qui ont informé la production de céramiques et de meubles en bois en Inde coloniale. L’exposition, qui indique la première fois que plusieurs œuvres ont été exposées au musée, révèle aussi des méthodes de promotion et de distribution modernes distinctes qui ont été utilisées pour générer de la demande à leur égard.

Fowler Museum at UCLA



The Fowler Museum à l’UCLA explore les arts et cultures du monde avec une emphase sur les œuvres passées et présentes d’Afrique, d’Asie, du Pacifique et des Amériques. Les collections d’Asie du Sud-Est insulaire, dont l’Indonésie, les Philippines, la Malaisie et l’autochtone Taïwan font partie des plus fortes des États-Unis. Les textiles indonésiens et Philippins renforcent la permanence de Fowler Museum en tant que dépôt majeur des arts du textile. D’importantes collections de matériel de sculpture de Sumatra, Bornéo, Sulawesi et Luzon sont également inclues, des marionnettes de Java et Bali, de la vannerie d’Indonésie et des Philippines, et de la métallurgie des Philippines. Les collections du continent asiatique sont plus petites mais se développent plus rapidement. Une collection de panoplies bétel à mâcher représentant plusieurs pays d’Asie du Sud et du Sud-Est est considérée comme étant l’une des plus belles du monde. D’autres biens incluent des textiles du Boutan, du Pakistan, d’Inde et du Japon, des paniers et des arts décoratifs du Japon, de la vannerie de Chine, Thaïlande, Inde et Turquie, et des arts et artéfacts du Népal.