Printemps 2019 : Le meilleur de l’art et de la culture à L.A.

Elizabeth Catlett, Black Unity, 1968 (detail). Cedar. 21 in. × 12 1/2 in. × 23 in. Crystal Bridges Museum of American Art, Bentonville, Arkansas, 2014.11. Photography by Edward C. Robison III. © Catlett Mora Family Trust/VAGA at ARS, NY


Pour les locaux et les visiteurs amateurs d’art et de culture, Los Angeles est une Mecque. Ce printemps, L.A. accueille de nombreuses expositions incontournables. Allant des artistes afro-américains acclamés à une icône de la mode et même une exposition scientifique sur les chiens, poursuivez votre lecture pour découvrir le guide de l’art et de la culture à L.A du Printemps 2019.

Elizabeth Catlett, "Black Unity," 1968

Elizabeth Catlett, Black Unity, 1968 (detail). Cedar. 21 in. × 12 1/2 in. × 23 in. Crystal Bridges Museum of American Art, Bentonville, Arkansas, 2014.11. Photography by Edward C. Robison III. © Catlett Mora Family Trust/VAGA at ARS, NY

Soul of a Nation - The Broad (actuellement - 1er septembre 2019)

Exposée à The Broad jusqu’au 1er septembre, Soul of a Nation: Art in the Age of Black Power 1963-1983 commémore le travail d’artistes Noirs sur deux décennies, à partir de 1963, à l’apogée du mouvement des droits civils. L’exposition dédie des galeries individuelles à des groupes d’artistes travaillant dans une ville en particulier (avec trois galeries dédiées aux artistes résidant et travaillant à Los Angeles) ou un genre de production artistique différent. L’exposition affiche des communautés engagées dans des dialogues artistiques solides, tout en révélant également les désaccords concernant le fait d’être un artiste Noir à cette période. Les œuvres d’art de l’exposition sont à la fois figuratives et abstraites, et s’étendent du collage, de l’assemblage et de la photographie à la peinture, la sculpture et l’art du spectacle.

Arata Isozaki, "Overall axonometric (day)," 1983

Arata Isozaki, Overall axonometric (day), 1983, silkscreen, 41 1/2 x 80 1/2 in. (105.41 x 204.47 cm). The Museum of Contemporary Art, Los Angeles.

MOCA 40ème Anniversaire

Au début du printemps 2019, le Museum of Contemporary Art (MOCA) dédiera ses emplacements de Downtown L.A. à plusieurs expositions commémorant le 40ème anniversaire du musée et sa collection permanente. Chaque emplacement présentera des expositions spéciales soulignant différents thèmes et histoires trouvés au cœur de la collection permanente de l’institution, composée de plus de 7000 objets.

40 FOR LA - MOCA GRAND AVENUE (14 avril – 16 septembre 2019)

40 for LA commémore l’histoire des 40 années de MOCA avec une grande exposition multimédia dotée d’archives dont des photographies et des lithographies rares, des objets en édition limitée, une chronologie détaillée des expositions et des programmations, des extraits du projet vidéo de la chaîne YouTube MOCAtv du musée et un hommage spécial à tous les artistes auprès desquels le musée est redevable. Les visiteurs profiteront d’une étude approfondie de quelques-uns des éléments-clés qui définissent l’institution : L’emplacement de Grand Avenue conçu en 1986 par l’architecte japonais récompensé d’un prix Pritzker, Arata Isozaki ; une collection permanente commémorée, des expositions révolutionnaires temporaires et les membres du conseil et patrons du musée. Ensemble, ces éléments racontent l’histoire des débuts de MOCA, explorent le rôle essentiel du musée dans la formation de la communauté artistique de la Californie du Sud et font l’inventaire des accomplissement de MOCA en tant qu’institution pionnière de l’art contemporain à Los Angeles.

Michael Majerus MoM-Block II 1996

Michael Majerus, MoM-Block II, 1996, acrylic on canvas, 141 x 315 x ¾ in. (358.14 x 800.1 x 1.91 cm). The Museum of Contemporary Art, Los Angeles, gift of Thea Westreich and Ethan Wagner. Photo by Brian Forrest.

OPEN HOUSE: ELLIOTT HUNDLEY - MOCA GRAND AVENUE (14 avril – 16 septembre 2019)

Dans le cadre de cette célébration, MOCA débutera une nouvelle série continue d’expositions intitulée Open House. Pour la première fois de son histoire, MOCA invite les artistes de Los Angeles à organiser des expositions inspirées par l’immense collection d’objets du musée. Les artistes sélectionnés travailleront avec les conservateurs du MOCA pour explorer comment la collection permanente du musée peut continuer de servir, d’éduquer, d’informer, de représenter et de réjouir l’immense communauté diversifiée d’artistes de Californie du Sud. Open House offrira aux visiteurs la chance de voir toute l’étendue de la collection à travers la perspective unique des artistes sélectionnés.

MOCA commencera cette nouvelle série d’expositions avec Open House: Elliott Hundley. L’artiste multimédia Elliott Hundley explorera l’architecture et les origines du collage, en explorant la logique visuelle et matérielle de cette technique dont disposaient les artistes avertis de la collection de MOCA, ainsi que sa propre pratique.

Dogs! A Science Tail - CA Science Center (ouverte le 16 mars)

Ne ratez pas Dogs! A Science Tail, la nouvelle exposition spéciale désormais ouverte au California Science Center (700 Exposition Park Dr, Los Angeles 90037). Laissez votre curiosité être votre guide et découvrez la vie depuis le point de vue d’un chien. Flairez la science qui se cache derrière notre amour pour les chiens et explorez la façon dont les chiens voient, écoutent et sentent le monde à travers ces expositions pratiques, divertissantes et engageantes. Allant des adorables compagnons aux protecteurs loyaux, les chiens vivent et travaillent à nos côtés depuis longtemps. Découvrez la science qui se cache derrière nos liens indissolubles lors de cette exposition unique s’étendant sur 9000 pieds² pour les humains. Et certains hôtes peuvent être témoins de la visite de nos partenaires volontaires et leurs chiens de secours, chiens de service et chiens de compagnie. Des démonstrations sont offertes sous réserve de disponibilité. Pour plus d’informations, consultez le site web du California Science Center.

Charles White, "Sound of Silence," 1978

Charles White, Sound of Silence, 1978, lithographie en couleurs sur papier vélin blanc, 25 1/8 × 35 1/4 in., The Art Institute of Chicago, Margaret Fisher Fund, 2017.314, © The Charles White Archives, photo © The Art Institute of Chicago

Charles White: A Retrospective - LACMA (Jusqu’au 9 juin 2019)

Charles White: A Retrospective est la première grande rétrospective du 21ème siècle du musée sur son célèbre artiste du milieu de siècle dernier. Exposée au LACMA jusqu’au 9 juin, l’exposition retrace la carrière de White et son impact sur les villes où il a élu domicile : Chicago, son lieu de naissance ; New York, où il a rejoint des causes sociales et a été reconnu ; et Los Angeles, où il a développé la maturité de son art et est devenu un activiste des droits civils. L’exposition inclut environ 100 dessins et imprimés accompagnés de peintures à l’huile moins connues. Un superbe dessinateur, White s’est concentré sur des images des afro-américains historiques et contemporains, représentés par des portraits idéaux et des scènes quotidiennes. Il a prôné leur dignité, leur humanité et leur héroïsme sur le visage de la longue histoire de l’injustice raciale du pays et a encouragé les spectateurs et ses collègues artistes de couleur à projeter leur propre valeur personnelle.

Deux expositions actuelles et complémentaires seront exposées à Los Angeles. Life Model: Charles White and His Students (jusqu’au14 septembre 2019) exposée dans la galerie satellite du LACMA à Charles White Elementary School, anciennement l’Otis Art Institute, où l’artiste a enseigné pendant de nombreuses année ; et Plumb Line: Charles White and the Contemporary (jusqu’au 25 août 2019) sera présentée au California African American Museum, une institution dont l’établissement a été parrainé par White.

Peggy Moffitt modeling the topless swimsuit, 1964

Peggy Moffitt modeling the topless swimsuit designed by Rudi Gernreich, 1964. © William Claxton, LLC, courtesy of Demont Photo Management & Fahey / Klein Gallery Los Angeles, with permission of the Rudi Gernreich trademark.

Fearless Fashion: Rudi Gernreich - Skirball Cultural Center (9 mai - 1er septembre 2019)

Le styliste angeleno Rudi Gernreich (1922–1985) a présenté les maillots de bain topless, le string, les vêtements unisexes, les tailleurs pantalons pour femmes et pleins d’autres vêtements inventifs qui lui ont permis de se faire une réputation dans le monde entier. Ses modes démocratiques et dynamiques continuent de résonner aujourd’hui.

Ouverture au Skirball Cultural Center le 9 mai, Fearless Fashion: Rudi Gernreich explore les ensembles de mode visionnaires et progressifs qui ont surpassé les attentes sociales sévères et ont libéré ceux qui portaient ses vêtements. Un juif viennois, Gernreich a immigré aux États-Unis depuis l’Autriche en 1938, fuyant le régime nazi oppressif et antisémite.

L’exposition retrace ses débuts de carrière en tant que danseur pour le Lester Horton Dance Theatre à son rôle de membre fondateur de The Mattachine Society, une organisation pour les droits des homosexuels. L’exposition présente plus de cinquante ensembles de Gernreich, avec des accessoires, des dessins originaux, des photos, des éphémères et des entretiens récemment filmés d’amis et de collègues.

Tous les mannequins de cette exposition ont été produits sur mesure avec les pieds plats – une déviance des standards industriels. Les pieds plats étaient une caractéristique de création sur laquelle Gernreich mettait l’accent, habillant ses modèles nus pieds, avec des chaussures plates ou avec peu de talon.

Affirmant les femmes, les minorités et la communauté LGBTQ en tant que participants à part entière dans la sphère publique, Fearless Fashion: Rudi Gernreich commémore la façon dont le créateur utilisait la mode pour accueillir la diversité culturelle et l’inclusion sociale.

"CONTACT HIGH: A Visual History of Hip-Hop" at Annenberg Space for Photography

CONTACT HIGH: A Visual History of Hip-Hop | Photo: Annenberg Space for Photography

CONTACT HIGH: A Visual History of Hip-Hop - Annenberg Space for Photography (26 avril – 18 août 2019)

Commémorant les photographes qui ont joué un rôle important pour offrir une culture visuelle à la scène mondiale du hip-hop, CONTACT HIGH: A Visual History of Hip-Hop est un aperçu du travail des photographes de hip-hop, racontée par leurs journaux les plus intimes : leurs planches-contacts non-éditées.

Conservée par Vikki Tobak (produite en partenariat avec United Photo Industries (UPI)) et basée sur son livre du même nom, CONTACT HIGH inclut plus de 120 œuvres de plus de 60 photographes. Avec son ouverture le 26 avril au Annenberg Space for Photography, l’exposition inclut des planches-contacts originales et non-éditées allant des portraits de l’emblématique Notorious B.I.G. de Barron Claiborne aux premières images de Jay-Z, Kendrick Lamar et Kanye West lorsqu’ils faisaient leurs débuts sur scène, aux photos déterminantes de Salt-N-Pepa de Janette Beckman, et Jamel Shabazz et Gordon Parks documentant la culture hip-hop.

CONTACT HIGH invite les visiteurs à regarder directement à travers l’objectif du photographe et à observer toutes les images prises lors de ces séances photos légendaires. L’exposition inclut aussi des vidéos, des souvenirs et des musiques rares pour démontrer à quel point la documentation d’un phénomène culturel a un impact non seulement sur la musique mais aussi sur les mouvements politiques et sociaux du monde entier.