Une visite littéraire du Los Angeles de Charles Bukowski

Charles Bukowski | Crédit Photo de Bukowski.net

L’œuvre de l’auteur Charles Bukowski nous invite à l’imaginer en tant qu’homme solitaire (ou en compagnie compliquée), partageant un petit appartement avec un chat de gouttière près du Thai Town de L.A. – buvant et écrivant pour oublier sa vie. Cependant, en retraçant ses pas en tant que touriste littéraire, on se rend vite compte que l’écrivain grincheux a laissé ses marques dans toute la magnificence de L.A.

Une visite Bukowski est aussi une visite du Los Angeles du 20ème siècle, parcourant tous les types de paysages sociaux. “Buk” (un surnom de ses fans, et aussi comme il a signé ses dessins et esquisses) aurait aimé une visite littéraire telle qu’il était lui-même littéraire. “Fante était mon dieu”, il a écrit sur l’introduction d’une réédition de Ask the Dust, “…et je savais que les dieux devaient rester seuls, sans que personne ne vienne frapper à leur porte. Pourtant j’aimais imaginer où il avait vécu sur Angels Flight et j’imaginais possible qu’il y vive encore. Presque tous les jours je marchais à proximité et je pensais : Est-ce la fenêtre par laquelle est passé Camilla ? Et est-ce la porte de l’hôtel ? Est-ce l’entrée ? Je ne le saurai jamais.”

Appartement de Charles Bukowski au 5124 De Longpre | Instagram by @staceymccool

HOLLYWOOD

C’était les terres préférées de Bukowski pendant une longue période des années 1960 aux années 1970 où il a vécu dans plusieurs appartements de la région qui est désormais Thai Town – et a produit la plupart des œuvres phares. “C’est ici”, Bukowski a déclaré à un intervieweur avec nostalgie au début des années 80. “C’est ici que les gens sont.”

Bukowski a vécu près d’une décennie dans le légendaire De Longpre apartment (1964-1973). Le petit appartement au 5124 De Longpre Avenue était loué pour 29$ le mois à l’époque. En 2007, il a été découvert que le bâtiment était sur le point d’être démoli et redéveloppé. Une campagne communautaire des fans de Bukowski l’a sauvé et la Comission de l’Héritage Culturel de Los Angeles a déclaré “Bukowski Court” en tant que HCM 192, un monument culturel historique de l’histoire littéraire de Los Angeles devant être préservé pour les générations à venir. Bukowski a résidé ici de 1963-1973 pendant l’ère la plus prolifique de sa carrière littéraire. Ses premiers romans Post Office, Notes from a Dirty Old Man, South of No North, Mockingbird Wish Me Luck, The Days Run Away like Horses et Factotum ont tous été écrits à De Longpre. La propriété est aussi l’environnement de son roman Women. Dans l’un de ses derniers poèmes en 1992, il a écrit à une amie : "et merci à toi/ de m’avoir localisé ici au/ 5124 De Longpre Ave/ quelque part entre/ l’alcoolisme et/ la folie.”

Frolic Room | Crédit Photo de Marc Evans Photography, Discover Los Angeles Flickr Pool

Comme ses richesses s’amélioraient, Bukowski a arrêté de fréquenter des bars de quartier et s’est mélange à quelques-uns des bars et restaurants plus traditionnels de Hollywood comme la Frolic Room (6245 Hollywood Blvd), qui proclame fièrement son association Buk ; et l’institution Old School préférée de tous, Musso & Frank Grill (6667 Hollywood Blvd), où pendant les années 1980 – après que l’argent des films et international commence à entrer - Bukowski aurait diverti des amis célèbres comme Sean Penn et Dennis Hopper. Musso & Frank apparaît dans son roman de 1989, Hollywood.

Pink Elephant Liquor | Instagram by @fotoyfilm

LOS FELIZ

Près de l’intersection de Franklin et Western, vous trouverez le Pink Elephant Liquor Store (1836 N Western Ave) encore debout avec toute sa gloire kitch. Le magasin de spiritueux, un repaire préféré de Bukowski, apparait dans son roman de 1978, Women. Il était, aux dires de beaucoup, son magasin préféré du quartier. Pink Elephant avait un service de livraison d’alcool donc Buk pouvait ne pas conduire et continuer d’écrire. Son emblématique pancarte à néons de milieu de siècle dernier, une référence insolente au delirium tremens des alcooliques endurcis, éclaire encore le chemin.

Skylight Books | Photo par Timothy Norris

Arrêtez-vous près de Skylight Books ou Wacko’s Soap Factory, et prenez quelques volumes de proses, poésies, colonnes ou interviews de Bukowski. Ces deux librairies sont soigneusement stockées par les gens qui prennent soin du statut de Buk en tant que l’un des lauréats de la ville et sont déterminés à maintenir l’héritage de la vie littéraire et rythmée de Los Angeles. (Souvenez-vous, avec Bukowski la légende est drôle, mais les mots sont l’objet.)

University of Philosophical Research | Instagram by @va.nessa.e

Dirigez-vous au Nord en direction de Los Feliz Boulevard vers le campus unique en son genre de l’University of Philosophical Research/Philosophical Research Society, le centre de la sagesse et du mysticisme fondé par le philosophe et occultiste de Los Angeles Manly P. Hall. Hall lui-même a marié Bukowski et Linda Lee le 18 août 1985 dans le bâtiment d’UPR/PRS. Buk a loué une Rolls Royce pour l’occasion. L’UPR/PRS détient des lectures ouvertes sur la philosophie, la religion et les mythes, et sa bibliothèque de sagesse ésotérique (aussi ouverte au public, de temps à autres) est l’un des trésors cachés de la ville qui devrait être visité par tous ceux qui sont intéressés par l’histoire secrète de Los Angeles.

Richard J. Riordan Central Library | Crédit Photo de LAPL

DOWNTOWN L.A.

Aucune visite du Los Angeles de Bukowski ne peut éviter Downtown L.A., où le jeune poète a découvert la littérature et a travaillé d’arrache-pied dans un job qu’il détestait. Commencez à la L.A. Central Library (630 W 5th St.), un bijou architectural où Bukowski s’est réjoui d’une autre légende littéraire locale, John Fante. En 1986, après qu’un incendie est pratiquement détruit l’institution, Bukowski a confié ses sentiments de gratitude dans le poème The Burning of the Dream: “pendant ce temps/ même si d’autres jeunes hommes ont chassé les/ femmes/ j’ai chassé les vieux/ livres./ J’étais un bibliophile, quoiqu’un peu/ désenchanté/ ça/ et là/ et le monde/ m’a influencé.”

À proximité, on trouve encore l’USPS Terminal Annex (900 N Alameda St.), où Bukowski a travaillé d’arrache-pied en frémissant de tristesse pendant plusieurs années (1952-1955 et 1958-1969) en tant que postier et trieur. Il a démissionné après que John Martin de Black Sparrow Press soit devenu l’éditeur et le patron en 1969. Inspiré par cette épreuve, il a produit son premier roman Post Office, publié en 1971 lorsqu’il avait 50 ans.

Crédit Photo du bar Cole's

Plusieurs bars dans la région déclarent qu’il était un habitué, mais Cole’s – l’un des bars historiques les plus anciens de L.A. – était apparemment le repaire favori de Bukowski. En tant qu’entrepreneur nocturne et étudiants (et fils de l’ancien artiste de L.A. Ed Moses) Cedd Moses est devenu ami avec Bukowski par le biais d’une passion commune pour les courses équestres, et a même été en couple avec la fille de Buk pendant un temps. Moses, qui détient et a méticuleusement remis en l’état Cole’s en 2007, a parlé de la passion de l’écrivain dans ce monument de DTLA incontournable, auquel il a assisté quand il était en âge de boire.

Crédit Photo de Beyond Baroque, Facebook

VENICE

L’association de Bukowski avec Venice Beach est moins évidente que son association avec les régions orientales de Los Angeles. Venice a dispose d’une scène poétique vivante pendant des décennies, avec des intersections intéressantes avec le groupe Beat Generation d’autres parties du pays. L’épicentre de toutes les choses poétiques de Venice reste Beyond Baroque, un centre d’art littéraire indépendant qui fête ses 50 ans d’existence en 2018. Beyond Baroque se décrit comme étant dédié au développement des connaissances dans le domaine de la poésie, de la littérature et de l’art du grand public grâce à des évènements culturels.

Beaucoup des poètes les plus talentueux de L.A. sont représentés sur le Venice Beach Poets Monument, qui inclut Bukowski, garantissant sa place parmi les rangées de rockstars et écrivains célèbres comme Jim Morrison, X’s Exene Cervenka ou Viggo Mortensen. Il y a 18 vers taillés dans le bétons – le vers de Bukowski est dans la section près de Muscle Beach. D’autres écrivains sont Wanda Coleman, Manazar Gamboa et Philomene Long. Ce monument public a été dédié en 2001 et est périodiquement réparé.

Prenez un verre à côté au Barkowski (2819 Pico Blvd, Santa Monica), le bar de quartier de la côte Ouest au thème de Bukowski.

Journée d'ouverture au Santa Anita Park | Crédit Photo de Santa Anita Park, Facebook

Les courses équestres ont pris beaucoup de temps dans la vie de Bukowski. Il a été un parieur et amateur de ce sport toute sa vie. Alors que sa piste préférée était la désormais défunte Hollywood Park Racetrack à Inglewood (qui sera bientôt le domicile du nouveau stade de football américain de L.A. et du Super Bowl en 2023), il a aussi fréquenté Santa Anita Racetrack (285 Huntington Dr, Arcadia), que sa veuve Linda a accusé d’être l’une des raisons pour lesquelles les papiers de Bukowski ont pris fin dans The Huntington Library à San Marino, juste à côté.

Il semblerait incongru pour l’héritage d’un tel poète du people de terminer dans l’un des plus grands centres culturels d’élite de la région de Los Angeles, mais Library a traité Bukowski avec un niveau de respect qu’il aurait aimé. L’exposition de 2011 de The Huntington “Charles Bukowski: Poet on the Edge” expose des premières éditions, des “petits magazines” rares, des courriers, de l’art, des manuscrits avec le genre de soins de conservateur réservés aux géants de la littérature.

Cloche coréenne de l'amitié | Crédit Photo de Shawn S. Park Flickr

SAN PEDRO

À la fin des années 1970, Bukowski a acheté une belle maison sur deux étages à San Pedro. Ironiquement, l’adresse elle-même est proche de Bandini Street et Bandini Street Elementary School, qui fait référence à l’alter-égo de John Fante et donc au premier héros littéraire et modèle de Bukowski. Il a été reporté qu’il existe des plans pour transformer la maison “finie avec des cendriers sales” en un musée de Bukowski, à la mort de sa veuve. Linda Bukowski a déclaré à NPR en 2011 : “Cette maison, en haut c’est là qu’il avait son petit espace d’écriture, il y a un balcon qui surplombe tout le port industriel. Et c’est le port maritime, et c’est terreux, et c’est le genre d’élément qui est parfait. Il ne voulait pas une vue pastorale sur l’océan.”

Les visiteurs sont encouragés à visiter le Korean Bell of Friendship Pavilion afin d’avoir une magnifique vue du coucher de soleil, prendre un verre dans l’un des bars locaux et explorer 6th Street dans le centre historique.

Passez un peu de temps à parcourir la magnifique sélection de Downtown Books (414 W 6th St, San Pedro), où le tableau annonce entre ses spécialités : “Livres usés, rares, en fin d’édition, livres de Bukowski, éphémères”. Une fois encore, ce sont ses mots qui comptent.

Plaque mémoriale de Charles Bukowski au Green Hills Memorial Park | Instagram by @lunabeat

Le dernier arrêt, bien sûr, devrait être le cimetière de Green Hills Memorial Park (27501 S Western Ave, Rancho Palos Verdes, Plot : Ocean View #875). La tombe de Bukowski est simple, comme l’homme auquel elle rend hommage : “Henry Charles Bukowski, Jr. — Hank — “Don’t try” — 1920-1994.” Il est mort d’une leucémie à 73 ans à San Pedro le 9 mars 1994. Entre les dates, la tombe montre une petite image abstraite d’un boxeur, prêt pour un autre round avec ce que lui offre la vie (ou la mort).