Trajets pittoresques de Los Angeles : routes de la Cité des Anges

Crédit Photo de Shawn Park, Flickr

Conduire à L.A. a toujours été une façon glamour d’explorer la ville. Ici, "pittoresque" signifie "là où se trouve la scène", et il n’y a aucun doute : Los Angeles a sa part d’itinéraires présentant des paysages uniques. Des hôtels, des restaurants, des clubs, une architecture historique et, bien sûr, la foule diverse qui longe les rues de la ville remplies de visiteurs et de locaux. Ces routes pittoresques spectaculaires offrent des vues de nuit, lorsque les lumières de la ville mettent en lumière l’énergie dynamique que L.A. a à offrir. Alors, sautez dans votre voiture, montez les basses et parcourrez les rues de L.A.

Whisky a Go Go | Crédit Photo de Nancy-D, Flickr

SUNSET STRIP DE CRESCENT HEIGHTS BOULEVARD À DOHENY DRIVE (1,5 MILES)

Le véhicule : Une Cadillac Escalade décapotable avec des vitres teintées, des jantes en alliage et un Sound System suffisamment fort pour que les voitures d’à côté connaissent vos goûts musicaux.

L’histoire : Aucune autre route n’a autant de personnalités que le légendaire Sunset Strip. En quelques blocs, vous verrez un saloon de cowboy, des hôtels-boutiques tendance, des restaurants de luxe, plus que quelques salons de tatouage et des panneaux d’affichage géants qui couvrent les côtés des bâtiments. La circulation piétonne est tout aussi éclectique que scénographique. Les Headbangers restés dans les années 80 se baladent dans des clubs peu éclairés, les futures starlettes grignotent des crevettes dans des restos BCBG et des frimeurs se pavanent avec leurs artifices et leur surplus de "bling". The Strip est l’ultime destination, un lieu où tous les soirs ont le potentiel de se transformer en un film de David Lynch.

Raisons d’y aller : Les concerts au Whisky A Go Go (devenu célèbre dans les années 60 grâce à des groupes comme The Doors), The Roxy, et la Viper Room ; et des comédies de grands noms au Comedy Store et la Laugh Factory.

Tropicana Pool | Crédit Photo de Hollywood Roosevelt, Facebook

HOLLYWOOD BOULEVARD DE LA BREA AVENUE A VINE STREET (1 MILE)

Le véhicule : Une MINI Cooper — une petite voiture manœuvrable avec un style pour se faire remarquer.

L’histoire : Cette portion est la source de la première coutume hollywoodienne. Menant des hommes dans des costumes rayés qui sirotaient des Martinis dans des salons peu éclairés et des producteurs qui découvraient de jeunes actrices à tous les coins de rue. Aujourd’hui, c’est encore un centre touristique et plus chaud que jamais, grâce au monumental Hollywood Roosevelt Hotel et aux grandes attractions comme Hollywood & Highland, un complexe de divertissement et de shopping massif avec le Dolby Theatre (domicile des Oscars®). Mais la rue possède encore un sens brut du charme avec ses boutiques étranges qui vendent des souvenirs de film et son casting de personnage excentriques — allant des rappeurs de trottoirs aux punks percés. Au TCL Chinese Theatre, un mélange éclectique de super héros costumés et de personnages de film divertissent la foule. Et Hollywood Boulevard est le domicile de certains lieux nocturnes les plus chauds de L.A, des lieux si cool qu’ils n’ont même pas besoin d’une enseigne à leur porte, seule la foule à l’entrée est suffisante.

Raisons de s’y rendre : Allez voir la toute nouvelle superproduction (ou découvrez les mains et empreintes de pas des stars incrustées dans le béton dans toute la cour) du Chinese Theatre ; allez voir vos stars préférées sur le Hollywood Walk of Fame ; sirotez un Martini au Musso & Frank Grill ; faites un voyage dans les tropiques au LONO Hollywood ; ou participez à l’enregistrement du Jimmy Kimmel Show à côté de l’historique El Capitan Theatre.

"Urban Light" au LACMA

WILSHIRE BOULEVARD DU CENTRE-VILLE DE L.A. A PACIFIC COAST HIGHWAY (16 MILES)

Le véhicule : Une Cadillac Convertible de 1956 — une automobile classique pour un itinéraire classique.

L’histoire : Naviguer sur la Fifth Avenue de l’Ouest peut être une affaire d’une journée – si vous le faites bien. Wilshire est sans aucun doute l’épine dorsale de L.A., s’étendant sur 16 miles depuis le centre-ville jusqu’à Santa Monica et vous menant sur le chemin précieux des racines historiques, culturelles et architecturales de la ville. Roulez vers Wilshire, l’une des routes les plus densément peuplées de la ville, vous mènera vers plusieurs quartiers différents avec une variété de cultures et vous passerez près de chaque style architectural du 20ème siècle, allant du victorien au gothique et à l’art déco. Votre visite commence dans le centre-ville, au milieu de quelques-uns des gratte-ciels les plus grands et les plus anciens de la ville, et terminez avec des vues à couper le souffle depuis la Pacific Coast Highway. Le long de la route, vous passerez toutes les animations de Westlake et Koreatown, les appartements élégants du Miracle Mile, les bijoux culturels du Museum Row et les boutiques huppées de Beverly Hills.

Raisons de s’y rendre : Allez voir un concert au The Wiltern ; approchez un tigre à dents de sabre au La Brea Tar Pits ; allez voir des chefs d’œuvre au Los Angeles County Museum of Art (LACMA) ; regardez les gens sur le Beverly Wilshire, A Four Seasons Hotel ; baladez-vous dans Westwood Village et le Hammer Museum.