Découvrez le Los Angeles de Michael Jackson

Main image for guide titled Découvrez le Los Angeles de Michael Jackson
The Sanders House aka the "Thriller" House | Photo by Lindsay Blake

Les fans du monde entier célèbreront l’anniversaire de Michael Jackson le 29 août. Né à Gary dans l’Indiana, le légendaire pop star, décédé à l’âge de 50 le 25 juin 2009, a passé une grande partie de sa vie à Los Angeles. Veuillez poursuivre votre lecture pour découvrir la liste des 10 lieux où revivre des moments magiques de la vie trop courte du roi de la pop et honorez l’héritage prolifique qu’il a laissé derrière lui.

Main image for guide_item titled
The Jackson family's first L.A. home at 1601 Queens Rd. | Photo by Lindsay Blake

La première demeure de la famille JACKSON à Los Angeles



Peu de temps après que le patriarche Joe Jackson est clôturé pour son fils un accord d’enregistrement avec Motown, le producteur Berry Gordy a déménagé la famille de sa résidence de 672 pieds² au 2300 Jackson St. de Gary vers Los Angeles. Il a d’abord placé les Jacksons dans des motels, avant de leur louer un logement au style espagnol à West Hollywood en novembre 1969. Même si la famille aimait leur nouvelle maison en haut d’une colline, qui était plus de quatre fois plus grande que la précédente, les voisins n’étaient pas satisfaits à cause des répétitions bruyante des Jackson 5 et peu de temps après Gordy a été forcé de les déménager vers un nouvel emplacement – une maison moderne sur pilotis au 2430 Bowmont Drive à Beverly Hills, qui n’existe plus. Les voisins de Bowmont n’avaient pas non plus apprécié les pratiques tapageuses du groupe et Gordy a été obligé de délocaliser les Jacksons, une fois de plus.

Joe a finalement mis fin à plusieurs déménagements en 1971 en achetant une grande maison pour la famille au 4641 Hayvenhurst Ave. à Encino. Michael continuerait de vivre dans une propriété spacieuse jusqu’en 1988, lorsqu’il a acheté son tristement célèbre Neverland Ranch, situé à Los Olivos à environ 130 miles de Los Angeles. Hayvenhurst, aussi connu que la propriété Encino, est encore possession de la famille, mais, contrairement à la première demeure des Jackson, elle est bloquée par une grande clôture est n’est pas visible depuis la route.

Main image for guide_item titled
Michael Jackson Auditorium at Gardner Street Elementary | Photo courtesy of TicketR

L'école élémentaire de Michael Jackson à Los Angeles : GARDNER STREET



À son arrivée en Californie du Sud en 1969, un Michael de 11 ans s’inscrit en tant qu’étudiant en 6ème année dans l’école élémentaire de Gardner Street à Hollywood. Le chanteur allait en clase sous la tutelle de Mrs. Laura Gerson la journée, puis terminait dans un studio tous les soirs pour enregistrer des chansons pour le premier album des Jackson 5. Lorsque le premier single Motown du groupe, “I Want You Back”, était sur les ondes le 7 octobre 1969, il est passé en numéro 1 et a catapulté les Jacksons, surtout Michael, vers la célébrité. Il est rapidement devenu évident que le gamin ne pouvait plus faire partie d’une école ordinaire et en 1970, Michael est parti de Gardner Elementary pour étudier chez lui.

En 1989, presque vingt ans après avoir participer aux classes, Gardner Street Elementary a honoré son élève célèbre en remémorant sa salle d’assemblée Michael Jackson Auditorium. Le roi de la pop en personne est venu pour la cérémonie le 11 octobre et a été présenté avec une plaque de Mrs. Gerson. Pendant l’évènement, Michael a également prononcé un discours, planté des roses dans la propriété, effectué un don à l’école et signé le tableau noir dans son ancienne classe, la salle 8. (Cette signature est encore intacte aujourd’hui et est exposée dans le Michael Jackson Music Education Lab, que l’école a établi en 2012.) Fin 2003, après l’arrestation de la pop star pour attouchements, les parents ont demandé que la pancarte portant son nom soit couverte. L’école a obtempéré, enveloppant les lettres dans du contreplaqué peint. Lorsque Michael est décédé, les parents ont à nouveau fait de demandes (aux côtés de grands fans), cette fois, de retirer le contreplaqué. Il était entièrement retiré en octobre 2010 et aujourd’hui, la pancarte métallique brille au-dessus des portes de l’auditorium, vantant fièrement la relation de la propriété avec le plus grand artiste de tous les temps.

Main image for guide_item titled
Studio A | Photo courtesy of Westlake Recording Studios

Les studios d’enregistrement de Michael Jackson à Los Angeles : WESTLAKE - STUDIO A & B



Situé à l’intérieur d’un bâtiment en briques d’un étage à Beverly Grove se trouve le studio d’enregistrement où le roi de la pop a posé ses morceaux les plus populaires. Le site artistique ultramoderne était à l’origine établi en tant que Westlake Audio au début des années 1970 et au fil des années, il a accueilli des sommités telles que Justin Timberlake, Madonna et Van Halen, parmi bien d’autres. Michael a enregistré des chansons pour Off the Wall and Thriller au Studio A de Westlake. Westlake a acquis plus tard un espace de studio plus grand situé au 7265 Santa Monica Blvd. à West Hollywood et l’a en grande partie construit en fonction des exigences de Michael et du producteur Quincy Jones. Ces personnalisations incluent une scène où la pop star répétait ses mouvements de danse entre deux enregistrements et un salon à l’étage surplombant la salle d’enregistrement où Bubbles le chimpanzé devait souvent se balancer. Michael a utilisé le Studio D de l’espace de Santa Monica Boulevard pour enregistrer des morceaux de Bad and Dangerous. Les deux propriétés représentent des hommages virtuels pour MJ, avec des photos de la pop star, des albums encadrés et ses notes, paroles et dessins écrits de sa main sont accrochés aux murs.

Westlake est toujours un studio d’enregistrement et est normalement fermé au public, mais le site ouvre ses portes pour effectuer des visites au mois de juin pendant la semaine de l’anniversaire de la mort de la pop star, ainsi qu’à d’autres moment tout au long de l’année selon les disponibilités. Pendant le Thriller Studio Tour de trois heures, les fans reçoivent un aperçu intime et très interactif des deux propriétés et sont invités à marcher, littéralement, sur les pas de Michael à chaque endroit où il a créé l’histoire de sa musique. Des réservations à l’avance sont obligatoires.

Main image for guide_item titled
Pasadena Civic Auditorium | Photo by Lindsay Blake

Le PASADENA CIVIC AUDITORIUM



“Mais j’aime particulièrement les nouvelles chansons” déclara Michael Jackson peu de temps avant de chanter “Billie Jean” lors de l’enregistrement de Motown 25: Yesterday, Today, Forever au Pasadena Civic Auditorium. Lancer face à un public en direct le 25 mars 1983 et diffuse sur NBC le 16 mai de la même année, "Billie Jean" est devenue l’une des prestations les plus indélébiles de la pop star. Dans les derniers moments de la chanson, MJ portait ses emblématiques mocassins noirs et chaussettes blanches, Navigant en arrière sur toute la scène avec des mouvements apparemment surhumain qui a fait se lever le public et qui a délié les langues pendant plusieurs jours, et a propulsé l’ancien enfant star en esprit du temps. Le Moonwalk est ensuite devenu l’un des mouvements signatures du roi de la pop, effectué d’innombrables fois sur scène dans le monde entier. Mes ses débuts restent tissés non seulement dans l’histoire de Michael, mais également dans l’histoire de la musique et de la danse en général.

Même s’il n’est pas ouvert au public, le Pasadena Civic Auditorium, conçu par les architectes Cyril Bennett et Fitch Haskell en 1932, et sa scène légendaire peuvent être aperçus en participant à l’un des concerts et séries de conférences régulièrement accueillis dans les locaux. The Celebration of Life qui a immédiatement suivie les funérailles de Michael le 3 septembre 2009 a eu lieu à moins d’un mile du restaurants Villa Sorriso du défunt, se trouvant auparavant au 168 W. Colorado Blvd. dans la vieille ville de Pasadena.

Main image for guide_item titled
The warehouse from "Beat It" | Photo by Lindsay Blake

L'entrepot du clip “Beat It”



Espérant obtenir une esthétique brute, terreuse et grossière, Michael a tourné son clip de 1983 “Beat It” en utilisant les membres de véritables gangs pendant deux nuits dans le centre-ville de Los Angeles. À cause de la nature changeante du centre-ville de L.A., de nombreux emplacements sont désormais détruits ou rénovés. Le Special Café au 416 E. 5th St., où la pop star danse autour d’un comptoir de restaurant a été rasé. Le Hard Rock Café au 300 E. 5th St., où les membres du gang se retrouvent accueille maintenant un marché. Et la Brunswick Billiard Academy au 406 S. Main St., où tourne autour d’une table de billard est désormais un restaurant.

Le nouvel entrepôt où la pop star forme deux gangs rivaux en leur montrant que se battre n’est pas la réponse est encore intact. Situé dans le quartier des arts, l’entrepôt a été divisé en deux espaces voisins, mais l’extérieur reste pratiquement inchangé depuis son apparition sur les écrans il y a plus de 30 ans. Les yeux de lynx des fans reconnaîtront la cage d’escalier en ciment située juste à l’extérieur de l’entrée de la 5th Street du bâtiment, qui apparaît à la fin de la vidéo. Juste derrière les portes qui tournent de la structure, dans un moment inoubliable du clip, MJ est vêtu de son emblématique veste rouge à fermeture éclair, s’arrête face à une bagarre et avec quelques mouvements de chorégraphie, il prouve que deux pieds dansant sont toujours un atout face à deux poings en colère.

Main image for guide_item titled
The Sanders House aka the "Thriller" House | Photo by Lindsay Blake

LA MAISON DE "THRILLER" – SANDERS HOUSE



Thriller de Michael Jackson, le clip de 13 minutes de l’album au même titre sorti le 2 décembre 1983, a changé le cours de l’histoire de la musique pour toujours. Le court métrage de John Landis a gagné de nombreuses récompenses, a été ajouté au registre des films nationaux de la bibliothèque du congrès et est depuis longtemps vu comme étant le meilleur clip de tous les temps. Entièrement filmé à Los Angeles, Thriller a utilisé quelques locaux de la région du centre-ville, dont le Palace Theatre au 615 South Broadway et une résidence victorienne historique de 1887 connue sous le nom de Sanders House. Dans le clip, Ola Ray s’enfuit vers cette maison et monte des marches boiteuses en essayant d’échapper à Michael le zombie et ses compagnons morts-vivants. Seul l’extérieur de la maison au style de la reine Anne a été utilisé pour ce clip ; les intérieurs ont été filmés dans des studios.

Se vantant de certaines des plus belles demeures victoriennes de la ville, le pâté de maison 1300 de Carroll Avenue a été ajouté au registre national des lieux historiques en 1976. Plusieurs demeures (dont la Sanders House) ont été nommées monuments historiques et culturels de Los Angeles. La maison a également joué le rôle de la résidence de Madame Serena (Zelda Rubinstein) en 1989 dans Teen Witch et de Finn (Reynaldo Rosales) dans l’épisode "Size Matters" de la saison 4 de Charmed. Bonus – La danse emblématique des zombies de Thriller a été filmée à seulement six miles au Sud de la Sanders House, au bloc 3700 d’Union Pacific Avenue à Boyle Heights.

Main image for guide_item titled
Michael Jackson's star on the Hollywood Walk of Fame | Photo courtesy of David from Spain

Le Hollywood Walk of Fame - TCL Chinese Theatre



Quatre ans après que les Jacksons aient reçu une étoile sur le Hollywood Walk of Fame (au 1500 Vine St.), le roi de la pop est descendu sur Hollywood Boulevard, en portant son gant blanc, sa veste militaire et des lunettes de soleil aviateur pour recevoir sa propre étoile. Il était la 1793ème célébrité à en recevoir l’honneur. La cérémonie a eu lieu juste devant le parvis du TCL Chinese Theatre (anciennement Grauman’s Chinese Theatre) le 20 novembre 1984. Plus de 6000 fans sont venus pour l’occasion, obstruent toutes les rues à proximité lors du processus. Ayant peur pour la sécurité des spectateur – ainsi que la sienne – le roi de la pop (qui pouvait à peine se faire entendre à cause des bruits de la foule) a été conseillé par son équipe de sécurité de faire un discours bref. Moins de trois minutes après son arrivée sur scène, le chanteur a été escorté hors des lieux. Lorsque Michael est décédé le 25 juin 2009, la première du film Bruno avait lieu au Grauman’s, provoquant le blocage au public de l’étoile de la star et ses environs. Les fans ont à la place laisser des fleurs et des lettres de condoléance sur l’étoile à côté de la personnalité de radio Michael Jackson, qui se trouve au 1541 Vine St. Sur le mémorial improvisé, l’"autre" MJ a déclaré, “je veux lui prêter et si ça peut le faire revenir alors je lui donne. C’était une véritable star.”

The Henson Soundstage on The Jim Henson Company Lot

The Jim Henson Company Lot | Photo: The Henson Soundstage

"We Are the World" - The Jim Henson Company Lot



Le studio de cinq acres est situé à l’angle de North La Brea et De Longpré Avenues à Hollywood a à l’origine été établi par la légende de la comédie Charlie Chaplin en 1917. À l’époque de son lancement, les studios de Charlie Chaplin étaient composés de bureau de production, d’une salle de projection, d’un laboratoire de film, d’une grande maison de dix pièces, d’un backlot, d’une piscine, d’un terrain de tennis, de deux scènes sonores, d’écuries et de plusieurs bungalows au style Tudor. Après que Chaplin ait vendu le terrain en 1957, il a changé plusieurs fois de propriétaire, devenant le siège social d’A&M Records en 1966. Même si les scènes sonores avaient été transformées en studios d’enregistrement (ainsi que la piscine) de nombreuses caractéristiques originales de la propriété sont restées intactes et le sont encore aujourd’hui.

Le soir du 28 janvier 1985, immédiatement après les American Music Awards, Michael Jackson et 46 de ses amis célèbres, dont Lionel Richie, Tina Turner, Bruce Springsteen et Billy Joel, se sont rassemblé à l’A&M pour enregistrer “We Are the World”. La session a commencé à 22h30 et a duré jusqu’à 8h du matin. La chanson est devenue l’un des singles les plus vendus de tous les temps, rassemblant plus de 63 millions de dollars pour la fondation USA for Africa. L’enregistrement en 2010 de “We Are the World 25 for Haïti”, qui a bénéficié aux victimes du tremblement de terre d’Haïti, a également été enregistré dans les anciens studios de Charlie Chaplin. La propriété, qui est un monument historique et culturel de Los Angeles, a été achetée par les cinq enfants de Jim Henson en 1999 et est aujourd’hui connue sous le nom de The Jim Henson Company Lot. Une statue de Kermit la grenouille se tient comme le petit vagabond célèbre de Chaplin au-dessus de l’entrée de la demeure en hommage au père fondateur des studios.

Main image for guide_item titled
“Black or White” smokestacks at the LADWP Valley Generating Station | Photo by Lindsay Blake

LES CHEMINÉES DE “BLACK OR WHITE” – CENTRALE ÉNERGÉTIQUE LADWP VALLEY



Le court-métrage “Black or White” quelque peu polémique, innovant et ultramoderne de Michael a été dirigé par John Landis et présente des stars telles que Macaulay Culkin, George Wendt, Tess Harper et Tyra Banks. Le clip a été diffuse pour la première fois le 14 novembre 1991 avec à la fois des éloges et des critiques. Les critiques étaient principalement dues à la partie finale impliquant la pop star qui rompt des fenêtres et qui danse de manière suggestive au-dessus d’une voiture, une scène ensuite censurée par de nombreux diffuseurs. Quelque chose sur laquelle les critiques se sont mis d’accord a été le fait que le clip de 11 minutes était une merveille de la technologie et que la danse de Michael était impeccable. “Black or White” suit plusieurs danses natives effectuées par MJ dans de nombreux lieux du monde entier, alors que tout a été filmé à Los Angeles, utilisant des lieux tels qu’Universal Studios Hollywood et Vasquez Rocks Natural Area Park.

Dans l’un des célèbres scènes du clip, la pop star est debout dans une rue bondée en face d’une cheminée fumante effectuant la danse traditionnelle d’Indian Odissi, un journal en main. La partie, qui dure trois minutes dans le film, a été filmée dans un détroit tranquille en face de la centrale énergétique LADWP Valley à Sun Valley. Une fausse barrière de sécurité, une cheminée de plus et cinquante pilotes ont été amenés pour compléter la scène, mais le site dévêtu devrait de toute façon être familier pour les fans de MJ.

Main image for guide_item titled
Holly Terrace at Forest Lawn - Glendale | Photo by Lindsay Blake

Holly Terrace - Forest Lawn Glendale



Lorsque la mort de Michael Jackson a été prononcée à 14h22 le 25 juin 2009, le monde s’est arrêté et les fans du monde entier ont pleuré. Il était évident depuis le départ que le service commémoratif de la pop star serait une affaire publique. Le matin du 7 juillet, la famille de Michael a tenu une cérémonie privée au Hall of Liberty de Forest Lawn, à Hollywood Hills, avant d’arriver au service public, qui a eu lieu au STAPLES Center dans le centre-ville de Los Angeles. L’événement a été diffusé en direct et regardé par des millions de personne dans le monde entier. À cause de certains désaccords parmi les membres de la famille Jackson quant au fait que le roi de la pop devait être enterré, il n’a été enterré que deux mois plus tard. Le 3 septembre, les Jacksons et 200 invités ont offert leur au revoir définitif au chanteur avant de l’enterrer dans la Holly Terrace du grand mausolée de Forest Lawn - Glendale. Alors que des parties du grand mausolée sont accessibles au public, la Holly Terrace est privée - le cimetière a conçu une place réservée aux fans pour qu’ils laissent des fleurs en mémoire de l’ancienne pop star.

À l’origine établi par Hubert L. Eaton en 1917, le grand cimetière de 300 acres est le lieu de repos final de nombreuses célébrités, dont Jean Harlow, Clark Gable, Carole Lombard, Nat “King” Cole, Humphrey Bogart et l’un des héros personnels de Michael, Walt Disney. Le site pittoresque se vante de magnifiques pelouses, de jardins paysagés, de nombreuses œuvres d’art, d’un lac des cygnes, de plusieurs églises et d’un musée. À cause de son étendue, de sa beauté et de ses éléments fascinants, le cimetière est souvent comparé à Disneyland et, comme tel, est la demeure finale de Michael, un homme qui a tellement souffert de perdre son enfance.